ADRENAL

ADRENAL – Nutramedix

Astragale mongholicus
Panax quinquefolium
Schisandra chinensis
RHODIOLA ROSEA

Adrenal va aider à résoudre:

  • LA FATIGUE SURRÉNALE
  • L’ÉPUISEMENT
  • POUR DONNER DE L’ÉNERGIE & L’ENDURANCE

C’est quoi?

ADRENAL est un mélange exclusif des extraits de quatre plantes adaptogènes – Panax quinquefolium, astragale mongholicus, Schisandra chinensis, et Rhodiola rosea.
Ce mélange exclusif fournit de l’énergie et réapprovisionne glandes surrénales appauvries.
Les glandes surrénales aident le corps à réagir au stress et produisent également des stéroïdes qui contribuent à la production de plus de 100 hormones qui sont vitales pour la santé optimale.
Voici les propriétés médicinales signalées d’Adrenal

  • adaptogène 4
  • ANTIOXYDANT
  • ANTISPASMODIQUE
  • ANTISEPTIQUE
  • APHRODISIAQUE
  • CARMINATIF1
  • ÉMOLLIENT2
  • DIAPHORÉTIQUE3
  • DIURÉTIQUE
  • EXPECTORANT
  • hypotensive
  • nervin
  • STIMULANT
  • STOMACAL
  • VASODILATATEUR
    1 Qui est disposé à faciliter l’expulsion des gaz intestinaux.
    2 relâche les tissus tendus et calme l’inflammation dont ils sont le siège
    3 Augmente la transpiration
    4 la capacité du corps à s’adapter aux différents stress,

Les relations thyroïde/surrénale

Les glandes surrénales sont deux glandes en forme de noix qui siègent au sommet des reins. Elles sécrètent des hormones – comme le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline – qui régulent la réponse au stress.
Mais ces hormones jouent d’autres rôles cruciaux, dont beaucoup sont directement liés à la santé de la thyroïde.
En fait, le bon fonctionnement de la thyroïde dépend de la bonne santé des glandes surrénales.
La fatigue surrénale est définie par une insuffisance partielle en cortisol.
La fatigue surrénale est un état dû à des problèmes liés au mode de vie, généralement un stress chronique physique ou émotionnel.
Si une fatigue physique et/ou psychique est la plainte habituelle, la fatigue surrénale a un large spectre non spécifique de symptômes, avec cependant souvent un grand impact sur la qualité de vie.
On incrimine un stress et on recommande d’apprendre à se déstresser.
La capacité de chacun à appréhender le stress est essentiel à la survie, et le centre de contrôle du stress se situe dans les glandes surrénales.
Toute fatigue surrénale et toute incapacité à appréhender correctement le stress vont entraîner des troubles physiologiques et une myriade de symptômes.

  • Signes et symptômes de la fatigue surrénale
    La liste est longue, elle inclue:
    – Général: Basse température du corps, froid, faible énergie ou fatigue, problèmes de poids, cicatrisation lente.
    – Cerveau: Dépression, anxiété, mauvaise mémoire / concentration, troubles du sommeil.
    – Système immunitaire: Réactions immunitaires faibles ou excessives, infections fréquentes (peau, sinus, vessie, intestin, infections pelviennes, etc.), des allergies, des maladies auto-immunes.
    – Muscle: Faiblesse musculaire, fibromyalgie (douleurs musculaires ou articulaires), blessures répétitives et syndrome du canal carpien, tissu conjonctif faible (ligaments, os, etc.), maux de tête.
    – Libido: Déficit de libido et perte de fonction, troubles menstruels, infertilité
    – Navires: Pression artérielle basse, hypertension artérielle, maladie de Raynaud
    – Intestins: Constipation, flatulences, troubles digestifs, côlon irritable
    – Système nerveux: L’entêtement des mains ou des pieds (symétriques), des sens faibles, par exemple voir, goûter, sentir …
    – Peau: sèche, acné, pâleur
    – Cheveux: Perte de cheveux, peau fine et sèche, ongles barrés de stries pigmentées,
    Aucun de ces signes ou symptômes pris isolément ne conduit au diagnostic de fatigue surrénale, mais leur association peut-être significative du tableau clinique d’un individu stressé, après avoir éliminé toute pathologie organique.
    Ces signes et symptômes sont le résultat d’un stress aigu ou chronique et de l’incapacité de l’organisme à réduire un tel stress.
  • Hypothyroïdie due à une fatigue surrénale?
    Ce qui suit s’inspire des études du Dr. Michael Lam. Le Dr. Lam, MD, est expert en médecine nutritionnelle et en médecine anti-vieillissement, directeur en Californie du Lam Adrenal Fatigue Center.
    L’hypothyroïdie, peut être primaire ou secondaire.
    L’hypothyroïdie primaire est traitée efficacement par l’administration d’hormones thyroïdiennes de remplacement. Si les symptômes d’hypothyroïdie comme une température corporelle basse, une fatigue, une peau sèche, une constipation, une chute des cheveux et un gain de poids persistent malgré le traitement, indépendamment des valeurs des tests sanguins, il faut chercher ailleurs la cause de l’hypofonctionnement thyroïdien.
    La fatigue surrénale est peut-être la cause la plus fréquente de l’insuffisance de la thyroïde, à la fois clinique patente et infra-clinique, et pourtant le plus souvent négligée ou ignorée.
    Heureusement, cette hypothyroïdie secondaire est réversible lorsque la racine du problème sous-jacent est traitée et résolue, à savoir la fatigue surrénale.
    Lorsque les glandes surrénales sont affaiblies ou épuisés, la capacité des glandes surrénales à gérer le stress associé avec des fonctions corporelles normales et aux exigences énergétiques de l’organisme, est souvent compromise.

Pour assurer la survie, les glandes surrénales forcent le corps à réguler à la baisse la production d’énergie, mettant l’organisme dans un état de catabolisme. En d’autres termes, le corps ralentit son métabolisme pour réduire la charge de travail d’un organisme qui a besoin de repos.
En période de stress, c’est exactement ce que le corps réclame.
La glande thyroïde, qui contrôle le métabolisme, va réguler son activité à la baisse en réduisant la production des hormones T4 et T3. L’organisme va présenter donc de multiples voies de régulation de la production d’énergie pour assurer sa survie sous la direction des glandes surrénales.stress

  • PROBLÈME?
    D’après le Dr. Lam, 70% des personnes qui prennent un traitement hormonal thyroïdien de substitution continuent de se plaindre de symptômes d’hypothyroïdie. Il n’est pas rare de rencontrer simultanément les symptômes d’une hypoactivité surrénalienne et ceux d’une hypoactivité thyroïdienne.
    Les patients qui sont diagnostiqués souffrant d’hypothyroïdie après un événement traumatisant et stressant comme une grossesse, un accident, une infection ou un traumatisme émotionnel comme un divorce ou le décès d’un être cher devraient être particulièrement en alerte si leur traitement thyroïdien de substitution n’aide pas.
    En effet, si une hypothyroïdie en présence d’une fatigue surrénale est d’emblée traitée par des hormones thyroïdiennes seules, la réponse au traitement est parfois défavorable.
    La raison en est simple. L’hormone thyroïde de remplacement tend à augmenter les activités métaboliques et les dépenses énergétiques. Elever le métabolisme basal revient à mettre tous les systèmes en surproduction au moment même où l’organisme essaie de les freiner. Les mécanismes de survie ont pour but de favoriser une réduction des niveaux de T4 et T3, et non leur augmentation.
    «Ce que le corps veut (ralentir) et ce que la thérapie thyroïdienne est désignée à provoquer (accélérer) sont diamétralement opposés», écrit le Dr. Lam.
    «Dans de nombreux cas», dit le Dr. Lam, «traiter l’hypothyroïdie sans renforcer au préalable les glandes surrénales, c’est comme mettre de l’huile sur le feu. Un système surrénal déjà faible, en manque d’énergie, peut ne pas être capable de supporter la charge d’une dépense énergétique supplémentaire. Les glandes surrénales ont besoin de repos, pas d’un surcroît de travail».
    Dr. Lam écrit:
    «Plus vite le patient récupère une bonne fonction de ses surrénales, plus vite les symptômes de l’hypothyroïdie se résolvent. Cela peut se produire en quelques semaines. A mesure que la fonction surrénale se normalise, les besoins en hormone thyroïde de remplacement se feront moindres. En fait, le traitement thyroïdien de remplacement peut n’être plus nécessaire et arrêté avec le temps une fois la fonction surrénale normalisée».
    Ainsi, tout patient hypothyroïdien qui n’est pas amélioré par une médication thyroïdienne de remplacement, doit faire l’objet d’une recherche d’une fatigue surrénale comme éventuelle étiologie à son problème thyroïdien.

LA fatigue chronique

Dans le cas du syndrome de fatigue chronique, il ne s’agit pas d’une baisse d’énergie comme celle qu’on peut ressentir après une semaine chargée, mais d’une fatigue profonde et persistante.
Le quotidien des personnes malades est tellement affecté qu’elles n’arrivent plus à travailler comme avant. La moindre activité, même celles qui ne demandent pas beaucoup d’efforts, devient épuisante, et le repos ne suffit jamais à récupérer.
De nombreuses études ont mis en évidence que les patients atteints du syndrome de fatigue chronique présentent un dysfonctionnement de l’axe hypothalamus-hypophyse-surrénales, ce qui peut entraîner des difficultés de gestion du stress.
Environ 1/3 des patients souffrant de fatigue chronique présenteraient des taux de cortisol anormalement bas.
Tanriverdi F : The hypothalamo-pituitary-adrenal axis in chronic fatigue syndrome and fibromyalgia syndrome. Stress. 2007 Mar;10(1):13-25.
Dr cowden préconise de prendre:
20 gouttes d’ADRENAL 2 fois par jour 10 à 15 min. avant le petit déjeuner et le souper pendant au moins 4 mois en cas de grande fatigue.

Avis des patients

Ces avis ont été pris sur différents sites notamment celui de BIONATUS. Vous y trouverez également d’autres informations sur le ADRENAL (études, effets…)
«J’ai la maladie de Lyme et elle me provoque de la fatigue chronique. Mes glandes surrénales et la thyroïde étaient fatiguées. Ce produit a été recommandé par mon médecin. Il a fait une énorme différence dans ma vie quotidienne. » -NS
« Immensément utile pour quelqu’un comme moi avec Lyme chronique. Je prends 10 gouttes par jour, ce qui est inférieur à la dose recommandée. » -JM
«Parfait! En fait, depuis l’utilisation, mon taux de cortisol a augmenté pour la première fois en près de dix ans. Super !!! » – ES
« Adrenal m’a énormément aidé avec la fatigue surrénale. Je prends deux fois par jour tous les jours et j’ai beaucoup plus d’énergie que j’avais avant. » -km
« Je trouve que cela a été utile pour moi dans ma guérison et je l’utilise régulièrement. Si vous avez la fatigue surrénale et aussi lié à Lyme je le recommande. » -LR

Informations dosage

20 gouttes dans 120ml d’eau 2 fois par jour (petit-déjeuner et le déjeuner).
Des doses plus élevées peuvent être utilisées si cela est recommandé par un professionnel de la santé qualifié.

Ou le trouver ?

Vous trouverez l’ADRENAL en France iciADRENAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top